Endeavour, société mère de l'UFC, licencie 250 employés

Julien Boulard

Le PDG d'Endeavour, Ari Emanuel, a pris une décision qui, j'en suis sûre, a été très difficile mercredi, en licenciant 250 employés dans son large éventail de portefeuilles d'entreprises, ce qui devrait être suivi d'une série de réductions de salaire pour certains membres du personnel.

C'est selon un rapport de Variété.

De plus, Emanuel ne touchera pas de salaire pour le reste de 2020, ce qui est un peu comme Zuluzinho qui n'a pas mangé le dernier M&M … vous savez, juste au cas où quelqu'un d'autre en voudrait un.

«Nous sommes en train d'évaluer nos opérations à l'échelle mondiale pour élaborer un plan qui protégera l'entreprise tout en limitant l'impact sur le plus grand nombre d'employés possible», a écrit Emanuel dans une note aux employés. "Les effets sur chaque entreprise varieront, et vous recevrez plus de détails de vos dirigeants respectifs, dans la mesure où l'une de ces décisions pourrait vous affecter."

Pas bon pour une entreprise qui essaie (et échoue) de devenir publique.

Emanuel, qui a touché 4 milliards de dollars pour racheter de l'UFC en 2016, a fait référence à d'autres conglomérats hollywoodiens dans la lutte pour rester rentable au milieu de la pandémie de coronavirus. Le président de l'UFC, Dana White, devrait cependant poursuivre ses opérations à partir du 18 avril.

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Saison 2020 de la NCAA féminine: Comment nos 20 meilleures recrues se sont-elles comportées en première année?

Nous avons déjà plongé dans nos archives de recrutement, en examinant comment les 20 meilleures recrues de la classe de lycée de 2016 ont fait après quatre saisons dans la NCAA. Il est maintenant temps de revenir sur un classement des recrues plus récent: les étudiants de première année de […]
2020 Women’s ACC Championships: Day 1 Relays Live Recap